TUNIS
     

TUNIS

Mai 2011, quatre mois après le départ de Zine el-Abidine Ben Ali suite à la révolution Tunisienne et le début du "Printemps Arabe".